Choses anciennes

et toujours nouvelles

Login Form

P. Giorgio Colombini, histoire de l'Ermitage

 

"Allez viens, chaque jour, une pierre après l'autre ..."

 

 

(Du Chant de St.Damien)

Frère Giorgio (Herman) Colombini est né à Modène (Italie) le 7 mars1928.

En 1977, il est venu en Terre Sainte pour une année sabbatique: un cadeau pour ses 25 ans de sacerdoce, une pause après 15 années passées en tant que curé de l'église de l'Observance de Cesena. Durant cette période il fut profondément fasciné par la Terre de Jésus. En 1982, pour la fête de la Pentecôte il a écrit au Custode:

 

Cela ne me dérangerait pas de faire partie d'une communauté de prière, j'ai entendu quelque chose à propos d'une telle initiative qui n'a pas été réalisée ; je crois qu'une maison de prière en Terre Sainte devrait avoir comme base la Parole de Dieu et la richesse de notre spiritualité franciscaine. Je ne serais pas en mesure d'organiser une telle chose, mais j'y participerais volontiers ; si cela réussit, cela pourrait être un point de référence pour les religieux de la Terre Sainte”.

 

Frère Giorgio Colombini a donc commencé son service pour la Custodie, qui a duré 27 ans, passés à Gethsémani, après avoir passé les 8 premiers mois au Saint Sépulcre comme le veut la tradition. Peu à peu, sa vocation et le désir d'unir la prière et l'action pastorale, avec l'aide et la coopération de la fraternité de la Basilique de l'Agonie, ont donné naissance à l'«ERMITAGE DE GETHSEMANI». Dans un rapport en 1998, il écrivait:

 

Maintenant, c'est cela mon service: accueillir les hôtes dans l'Ermitage, les amener à se retirer, puis les guider dans une visite approfondie des sanctuaires de Gethsémani. Pour autant que je puisse, essayer d'aider les hôtes dans leur cheminement de prière [...], le plus important service qui nécessite du temps et de la tranquillité d'esprit est l'accompagnement spirituel des personnes qui le souhaitent: la célébration du sacrement de la Réconciliation, des colloques particuliers... Je peux vous dire que beaucoup ont trouvé à l'Ermitage la lumière et la force de prendre des décisions importantes pour leur vie, et c'est certainement le résultat de la grâce du lieu, de la prière et je pense aussi de l'accueil et du soutien que vous avez trouvés”.

 

Année après année, p. George a pris des initiatives pour une prière toujours plus illuminée et pour aider les ermites à vivre et comprendre le mystère et la spiritualité de Gethsémani, appelé «maîtres» pour entrer dans les profondeurs de l'Écriture durant la Lectio, à différents moments de la prière et des temps forts de l'Avent et du Carême. Dans le même temps, il travailla pour construire un environnement propice à la méditation, a pris soin des plantes, il s'est fait aider par des experts en jardinage venant des Pouilles, a cimenté les murs de pierres pour extirper les vipères, a construit des petits et accueillants ermitages pour les hôtes en prière.

 

Ainsi, après tout ce temps, le lieu sacré au pied du mont des Oliviers, si cher au Seigneur, est redevenu « le jardin » afin que les disciples d'hier et d'aujourd'hui, puissent revivre la joie et la connaissance du divin Maître trouvées dans la retraite de la paix de Gethsémani.

 

Le désir de voir toujours plus réaliser l'idée d'un lieu érémitique est donc devenue une réalité. Frère Giorgio, encouragé par la Custodie, a prié et travaillé avec l'aide de nombreux bénévoles, se donnant avec la ténacité d'un prophète et la générosité d'un amoureux. Nous lui en sommes profondément reconnaissants, ainsi qu'à sa province natale du Christ-Roi (Bologne) et à tous ceux qui ont contribué à faire que ce rêve devienne réalité.

Un merci spécial à Daria Severgnini (BG - Ordo Virginum) pour sa présence et sa collaboration constante aux côtés de Frère Giorgio: elle a partagé ses idéaux, ses fatigue et ses espoirs avec amour et grand soin, a servi le Seigneur dans l'Ermitage depuis 17 ans.

 

Aujourd'hui, il ya beaucoup de gens qui viennent visiter l'Ermitage, parfois "par hasard" ... d'autres fois poussés par l'expérience des autres et viennent de partout dans le monde. Cela nous indique et confirme l'amour du Seigneur pour ce lieu saint, où il continue d'appeler des disciples pour se tenir à leur côté et pour leur montrer sa présence dans la veille et la prière. Souvent, des messages d'encouragement et de soutien arrivent du Brésil et de la Suisse, d'Angleterre et d'Espagne, d'Italie, l'Amérique et de nombreux autres endroits.

Une multitude de gens rendent grâce à Dieu pour l'expérience qu'ils ont vécu avec lui ici, pour le lien profond et spécial créé avec ce jardin et avec ceux qui y vivent. Nous, qui sommes au service du Seigneur à Gethsémani aujourd'hui, nous reconnaissons avec gratitude que nous sommes en train de récolter les bons fruits que Frère Giorgio, Daria et d'autres avant nous ont semés.

 

Mais quelle est la raison sous-jacente qui, depuis plus de 2000 ans déplace les cœurs et les pas vers ce jardin qui demande encore à être aimé?

La source qui a déplacé p. George et nous, c'est la Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui ICI, tel qu'elle est racontée dans l'Evangile, avec son «oui» au Père décidé de donner sa vie pour toute l'humanité: un amour non pas fait de paroles mais de faits, un amour inconditionnel qui rejoint toute situation humaine et qui demande notre présence et notre soutien... "Restez ici, veillez et priez avec moi".

Ce n'est que si nous revenons à cette source, qui génère tout et purifie tout, que nous sommes en mesure de percevoir la profondeur de ce qui nous unit et nous lie aujourd'hui avec ce qui en tout temps s'est passé, a cessé ou a vécu dans cet endroit.

 

Pour conclure, nous rappelons quelques phrases chères à p. George et que, souvent, il se plaisait à dire:

 

  • Si tout ce travail peux servir à amener à Dieu une seule personne ... cela vaut le coup!

 

  • Moins de paroles veut dire plus

 

  • Gethsémani... le comprend celui qui le vit”

 

Notre cher p. George s'endormit paisiblement dans le Seigneur à Jérusalem, le 11 mai 2009. Maintenant, on attend le retour du Seigneur ici, à Gethsémani, le lieu qu'il aimait le plus. Il était âgé de 81 ans, dont 26 années passées au service de la Custodie.

 

Voici quelques photos du Père Giorgio: